Et si vous inscriviez votre enfant à l’équitation ?

78_lesmesnuls_fete_de_la_nature_ba-lade_anes_a-mari_24052015-20

Si comme moi vous ne connaissez rien à l’art de l’équitation, vous imaginez que c’est bien un sport pour l’animal, mais pour le cavalier cela reste un mystère.

Comme nous sommes plusieurs dans l’équipe dont les enfants rêvent d’être en contact avec un vrai animal (vous voyez ce que je veux dire, un autre animal que Bubulle qui fait des rond dans son bocal, le maximum que l’on puisse faire dans notre intérieur parisien), il était temps que l’on se penche sur le sujet.

Alors nous sommes parties à la recherche d’un centre à taille humaine, dans un environnement verdoyant, sans immeubles autour, celui où l’on avance les pieds dans la boue en regardant les champs à perte de vue. Nous avons trouvé le centre équestre des Bréviaires.

Pour vous mettre dans l’ambiance, nous avons tout d’abord été acceuillies par des oies, des dindons, un lama, un écureuil, un chien … et évidemment des poneys, des chevaux, des poulains. Un vrai bon bol d’air pur ! C’est dans cet environnement chaleureux que nous avons posé quelques questions à Camille éducatrice dans ce centre.

  • Qu’est-ce que la pratique de l’équitation

 Camille : L’équitation peut se vivre de différentes manières cela peut être le dressage, les sauts d’obstacles, les promenades, les reprises, de la voltige, des randonnées mais c’est avant tout un rapport avec l’animal, une responsabilité.

Pour les enfants c’est une véritable mission de responsabilité que de savoir mettre un licol, savoir le sortir son cheval, faire attention aux autres, savoir panser l’animal.

Tout le monde peut pratiquer l’équitation, sauf si une personne en a peur. En effet l’animal ressent tout, nos forces et nos faiblesses. L’équitation devient alors un moyen de travailler sur soi-même et demande de la rigueur.

 

  • Qu’est-ce que la pratique de l’équitation apporte aux enfants ?

 Par la pratique de l’équitation, l’enfant devient responsable d’un animal, responsable de son matériel, en cela il développe son autonomie. L’enfant peut être aidé dans ses différentes tâches mais en aucun cas quelqu’un fait à sa place. Cela développe la confiance en soi. De plus la notion de respect tant pour l’animal que pour les autres s’intègre très facilement dans ce cadre.

En règle général, le poney ou le cheval apaise les enfants.

unnamed

  • Comment la pratique de l’équitation les aide à grandir?

 Une cavalière très timide connaissait des problèmes de dyspraxie à l’école, où elle essayait de se faire oublier, elle était très introvertie.

La pratique de l’équitation lui a prouvé qu’elle était à l’aise avec les chevaux, que la vie n’était pas limitée aux notes ni aux commentaires des professeurs et qu’elle était tout à fait capable de dresser un poney.

Tout un bien être qui lui a donné confiance en elle et permis de prendre sa place au sein du club, ses parents eux-mêmes ont découvert une autre facette de leur fille.

Publicités