Et si votre enfant essayait le skate cette année ?

skate-hopways_1

 

 

J’ai rencontré Tony Marquais, professeur qui fait partie de La Brigade, une association dédiée au skate. Il donne ses cours au Hangar de DARWIN à Bordeaux, un lieu alternatif où solidarité rime avec fun. Il pratique le skate depuis 12 ans et l’enseigne depuis 5 ans. Il a appris la pédagogie sur le tas – grâce à sa facilité à créer du lien avec les enfants – tout simplement en transmettant sa passion et en corrigeant ce qui pouvait être amélioré.

Tony accompagne les enfants (dès 5 ans) et les parents qui souhaitent s’y remettre : « cool attitude » assurée !

Comment les enfants apprennent le skate ?

Tout d’abord il y a des conditions de sécurité à respecter : porter un casque, des genouillères, coudières et protèges-poignets.

Ensuite, l’enfant apprend à apprivoiser la planche, je peux l’aider en le tenant puis peu à peu il trouve son équilibre et prend confiance en lui. Il y a un travail de relâchement des tensions qui est très important pour développer cette agilité que tout le monde peut assimiler avec de l’entraînement.

Enfin, lorsque l’enfant a trouvé son équilibre, il apprend à tourner, à sauter, à se réceptionner.

« Ce qu’il y a de plus intéressant avec le skate c’est de voir la personnalité de l’enfant qui se reflète avec son comportement sur la planche ! »

Qu’apporte la pratique du skate à l’enfant ?

En fait, il ne faut que très peu de technique, tout est dans le mental : il faut vaincre la peur de se faire mal, apprendre à tomber, accepter des sensations de glisse peu ordinaires, oser sauter bref sortir de sa zone de confortEt cette façon de voir les choses construit l’enfant, lui donne une vision plus ludique du monde, où l’échec n’est qu’une opportunité de se dépasser.

Le skate c’est aussi une grande famille où les grands encadrent les plus jeunes. On va « skater ensemble », c’est l’idée d’un groupe où l’émulation est saine. C’est un milieu assez masculin qui permet de valoriser et de nourrir le lien père-fils. 

skate_hopways_2
Maintenant, ils adorent rider ensemble !

 

Une anecdote ?

Oui, j’ai eu la chance de travailler avec des jeunes défavorisés et de leur donner le goût du skate à force de persévérance et de patience. Au début, comme ils étaient habitués au football, ils se moquaient un peu de la planche et du skateur. Puis, ils ont appris à en faire, à s’approprier cette discipline et maintenant ils adorent rider ensemble. C’est devenu un voyage urbain pendant lequel les enfants se réapproprient leur quartier, le voient sous un nouvel angle, un vrai terrain de jeu quoi !

Publicités