Et si vous inscriviez votre enfant au Kung FU !

kungfu-hopways

Si comme moi vous connaissez le Kung FU grâce au panda Po ou à Bruce Lee, sachez que que cet art martial est bien plus qu’un sport de combat !

C’est donc avec une grande humilité, oui oui, que j’ai rencontré Benjamin Culos, professeur de Kung Fu, et que j’ai appris la philosophie de cette pratique ancestrale.

«  Tout au long de son apprentissage et quel que soit son niveau, le pratiquant doit faire preuve de persévérance et prouver à son maître qu’il est digne de recevoir son enseignement tout en continuant à approfondir sa technique et son savoir-faire » source

  • Qu’est-ce que la pratique du Kung FU

Benjamin Culos : Le Kung FU c’est l’école de la vie. Il y a 350 styles de Kung FU référencés, aussi je ne vais vous parler que de celui que je pratique : celui de l’école de Pak Mei de Lao Wei San dont l’origine remonte au 17ème siècle.

L’objectif du départ est d’apprendre à se défendre, avoir de fortes capacités physiques pour se sortir de n’importe quelle situation avec un mental d’acier. Tout le monde peut acquérir ces compétences et aller au-delà de son héritage génétique dans la mesure où on en a la volonté.

  • Qu’est-ce que la pratique du Kung FU apporte aux enfants ?

 Par cette discipline, l’enfant va à la rencontre des possibilités de son corps avec un apprentissage technique (souplesse, renforcement musculaire et coordination) important. Physiquement, cette pratique prépare à tous les sports. Psychologiquement, l’enfant prend confiance en lui. Il apprend la rigueur et la concentration, le dépassement de soi.

L’objectif du Kung FU, c’est de trouver des solutions physiques et/ou psychologiques en situation difficile.

Bejamin Culos m’a rapporté cette anecdote : un de ses élèves d’une vingtaine d’année, absolument pas bagarreur, a été témoin d’un vol. Sans s’énerver, avec la conviction de réaliser l’action ‘juste’, il a été voir le voleur qui a aussitôt restitué le porte-monnaie à la victime sans aucune violence. Ce jeune adulte avait une assurance qui lui a permis d’intervenir sereinement sans même utiliser sa force physique. J’ai été très touchée par cette histoire, en effet, j’imaginais un de mes enfants réagir comme cet élève.

Cette pratique est donc bonne pour le corps, pour l’esprit, permet de mieux gérer son stress, de gagner en assurance et en courage !

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder son site.

kungfu-hopways-4

 

 

Publicités