A vos marques pour le marathon de juin !

C’est la suite logique des pré-inscriptions… J’ai l’habitude de dire que c’est en juin qu’on prend pleinement conscience du nombre d’enfants qu’on a, et surtout du nombre d’activités qu’ils ont…
 
Car en juin il nous faudrait un système expert pour gérer l’agenda des spectacles, compétitions, auditions, tournois, kermesses, goûters, sorties et en parallèle tous les gâteaux, quiches et pique-niques à préparer… Attention cette année, il n’y a que deux week-end pour tout. Ca va être chaud !
 
Le paradoxe de cette période est que chaque évènement en lui-même est sympa : notre petit/grand est à l’honneur, c’est SON moment et nous sommes là pour l’applaudir et l’encourager. C’est l’occasion de croiser les autres parents qu’on ne voit plus depuis qu’il n’y a plus d’école le samedi matin, de mieux connaître les profs/animateurs/entraîneurs… Avec de la chance il fait beau… Objectivement : que du bonheur !
 
Le hic, c’est l’accumulation qui, si on n’y prend pas garde, finit par tout gâcher ! La fiesta risque de devenir fiasco.
Alors, mieux vaut se préparer pour ne pas se laisser envahir par l’exaspération ou risquer l’explosion. On s’organise pour profiter au mieux :
– on doit tenir un stand à la kermesse de l’école ? On évite le Chamboule-Tout-qui-casse-le-dos et on choisit le Buffet ou encore mieux, on négocie avec le grand de 14 ans qu’il tienne un stand au nom de la famille avec un copain !
– spectacle, audition, compétition, tournoi : c’est long, on le sait et c’est comme ça donc inutile de s’énerver. On peut toujours prendre un bouquin en attendant l’heure de passage du nôtre.
– on a une bouteille d’eau et un paquet de gâteau, des kleenex, une casquette sur nous… souvenez-vous : il fait chaud et c’est long.
– on a de la monnaie car le billet de 50€ n’est pas gérable pour les fonds de caisse des tickets/buvettes.
– on choisit UNE recette de gâteau rapide et inratable qui tient dans le couvercle d’une boite à chaussure pour ne pas avoir à courrir après ses plats à tarte jusqu’en juillet
– on se déplace à pieds ou on se fait déposer pour ne pas avoir à se garer comme les 150 autres familles…
 
Après tout, ce grand bazar n’a qu’un temps. Un de ces jours, les enfants n’auront plus envie de faire autant d’activités, n’auront plus besoin de nous pour les conduire ou ne nous inviteront plus à venir les voir…
Mais en attendant… On se répête en boucle pourquoi on est là : parce que c’est important pour notre enfant ! C’est son monde, son univers, ses efforts et sa fierté qu’il nous offre là. A nous de savoir les recevoir.
 
.. lire plus sur la page de notre copine bloggeuse:
 
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s